mise à jour le 20/12/2013             

                       Vous êtes un particulier et souhaitez adopter un chat de race.


                                    Le prix d'achat d'un chat de race est pour vous dissuasif à l'achat.

Le concept chat contre chatons peut vous permettre d'adopter un chat de race : il vous suffit de faire faire une portée au chat adopté ( si c'est une femelle ) ou de recevoir chez vous des femelles en saillie ( si c'est un chaton mâle qui est adopté ).


                                                        

      Le concept chat contre chatons : Comment ça marche ?

Accueillez chez vous un chaton de race inscrit au loof (mâle ou femelle, d'une valeur de 700 € à 800 €), payez 80 € le jour de la livraison et disposez du chat comme si vous en étiez propriétaire.

Faites lui faire des chatons lorsqu'il a grandi avec des saillies gratuites.

Rendez à l'éleveur 3 chatons  : 3 chatons rendus suffisent à compenser le prix du chat adopté et ainsi à en devenir propriétaire.

ou recevez chez vous des femelles en saillie  ( si le chaton adopté est un mâle )                                                                                                                                 

Vos dépenses se limitent à l'alimentation et à l'entretien du chat adopté et des chatons, ainsi que les frais d'identification et vaccination des chatons. Les frais spécifiques aux chatons de race ( : les frais de pedigree ) ne sont pas à votre charge. L'éleveur met à votre disposition un chat mâle de race, loof, pour assurer les saillies du chat adopté sans que vous ayez à régler le prix des saillies

Les risques indépendants de votre volonté ne sont pas à votre charge :  le concept chat contre chatons s'adressant à des particuliers sans connaissances particulières de l'élevage de chats, il a été conçu pour que les risques de mortalité et de stérilité indépendants de leur volonté soient pris en charge  : 

                           1) Vous bénéficiez gratuitement d'une assurance décès du chat adopté pendant toute la durée du contrat. Cet assurance a pour objet de compenser totalement et immédiatement la valeur du chat adopté suite au décès ( indépendant de votre volonté ) de l'animal constaté par un docteur vétérinaire. Cette assurance comprend notamment le risque de mortalité consécutif à la gestation ou à la mise bas. Cette assurance représente un bénéfice pour vous d'une valeur de 150 € par an ( coût moyen pratiqué par les compagnies d'assurances généralistes pour une assurance équivalente ). Les modalités de fonctionnement de cette assurance décès sont définis dans le contrat d'adoption chat contre chatons.

                          2) En cas de stérilité du chat adopté, vous pourrez choisir de l'acheter à un prix avantageux de 300 €.

Les modalités de fonctionnement des prises en charge ( mortalité et stérilité du chat adopté, frais sur les chatons ) sont définies dans le contrat d'adoption chat contre chatons.

Vous pouvez garder les chatons supplémentaires de la portée. Après avoir rendu les 3 chatons à l'éleveur, les autres chatons de la portée vous appartiennent. Vous pouvez choisir de les garder ou de les vendre à l'éleveur.


Vous bénéficiez de conseils judicieux d'un professionnel de l'élevage félin qui vous permettent de profiter sereinement de la relation avec votre chat et ses adorables chatons jusqu'à leur 3ème mois.

Le concept chat contre chaton est basé sur la signature d'un contrat d'adoption chat contre chatons par un particulier souhaitant adopter un chaton de race. Ce contrat d'adoption est proposé par un éleveur de chats de race licencié par la marque chat contre chatons.

     Ce concept vous intéresse : Vous pouvez obtenir de plus amples informations ou être prévenu de la disponibilité de chatons  en remplissant ce formulaire  ( n'oubliez pas de renseigner votre code postal ).

.

.

     

Le concept chat contre chatons, les contrats d'adoption du concept chat contre chatons ainsi que le contenu de ce site sont la propriété de la marque chat contre chatons. Toute reproduction ou copie même partielle, sans accord préalable du dépositaire de la marque, vous expose à des demandes d'indemnités.